Patients | Famille | Comportement des patients

Le comportement des patients – pourquoi le patient a-t-il un comportement étrange?

Des médicaments sont administrés aux patients des unités de soins intensifs pour les calmer, atténuer leur angoisse et leur douleur et pour pouvoir effectuer différents actes médicaux nécessaires (p. ex. pose d’un cathéter veineux, ventilation artificielle etc.). Outre l'induction du sommeil, les sédatifs et les tranquillisants ont entraînent souvent une perte de conscience. Cela signifie que le patient peut éventuellement ne plus se souvenir de certaines situations, qui se sont produites dans l'unité de soins intensifs. Dans un même temps, de puissants antalgiques doivent être administrés qui à leur tour peuvent troubler fortement la conscience, si bien que le patient a une perception altérée de son environnement ou ne le perçoit plus.

Tant qu’un patient est maintenu dans un sommeil artificiel, il est généralement très calme et il n'est plus conscient. S’il n'est pas absolument nécessaire sur le plan médical, de maintenir le patient dans un sommeil artificiel pendant une durée prolongée, on essaie de lui donner un rythme jour/nuit normal.

De nombreux patients tolèrent très bien les phases d’éveil et se montrent coopératifs. Il n’est cependant pas rare que certains patients soient agités durant les phases d’éveil, se montrent peu coopératifs voire agressifs (c.-à-d. délirants) si bien qu’il devient nécessaire de les placer sous tranquillisants comme décrit ci-dessus. Les proches d'un patient qui réagit ainsi sont naturellement déstabilisés car c’est pour eux un phénomène inconnu. Les raisons d’un tel comportement du patient sont multiples. En général, ce comportement redevient normal dès que l’état de santé du patient s’améliore. 

IMK AG